Comment se passe l’intégration par le sport ?

L’image qu’on a donné au sport auparavant n’est plus la même de nos jours. Au début du siècle dernier, la pratique de sport était une affaire exclusivement destinée aux hommes. Mais, au fil du temps, les consciences se sont développées et le droit est venu pour faciliter la tâche. On se retrouve dans une autre dimension qui présente le sport comme une activité que tout le monde peut exercer sans distinction et discrimination. De nos jours, hommes, femmes et enfants trouvent leurs places. Il faut aussi dire que la pratique du sport n’est pas uniquement pour des personnes jouissantes d’une aptitude normale. Tout le monde peut désormais faire du sport même les handicapés.

L’apport du Centre National du Développement du Sport

En effet, c’est une organisation qui contribue au renforcement aux actions territoriales dans le cadre du sport pour tous. De plus il participe aussi au soutien, à la <a href= »http://www.sport-responsable.com/actualite/le-sport-comme-moyen-dintegration »>construction sociale et même à la rénovation des infrastructures sportives bien évidemment sur des cibles précises à savoir :

  • Les habitants des bidonvilles : ici le Centre National du Développement du Sport consacre plus de 15 % de ses crédits d’interventions dès lors que c’est possible.
  • Le soutien aux jeunes filles et femmes, au vu des taux de pratique qui reste toujours inférieurs à celui de l’agent masculin.
  • La prise en considération des personnes handicapées : ce centre prend en compte l’accès et la promotion du sport pour les personnes vivants avec un handicap physique ou mental.

L’intégration des handicapées pose le problème d’un environnement où elles peuvent se sentir bien. De leur donner une place. Qu’elles puissent être acceptées partout et se sentir à l’aise.