Quel rôle le sport joue-t-il dans la géopolitique ?

 

 

Le constat fait sur l’évolution du sport est pertinent. Le sport quelle que soit la discipline choisie possède une particularité durant son développement. Et ce développement peut s’agrandir au fil du temps et donner une autre image inattendue mais favorable tant pour les acteurs que pour les investisseurs. Avec le phénomène de mondialisation, le sport est devenu un art qui court dans le monde à une vitesse incontrôlable. Ce dernier a quitté la dimension sportive et a ouvert les ailles sur d’autres domaines comme la géopolitique. Pour ainsi dire que le sport est déjà un facteur géopolitique, mais certains passionnés ne savent pas comment celui-ci peut atteindre du jour au lendemain cette dimension.

Le sport comme expression de l’hégémonie

Il n’est pas vraiment nécessaire de s’imprégner totalement dans le sport avant de connaître les actions ou les jeux et enjeux qui tournent autour. Autrefois, l’activité sportive était connue comme une affaire des analphabètes. Au troisième millénaire, le sport est devenu un moyen d’accompagnement politique au monde. Certains hommes politiques utilisent le sport pour atteindre leur cible qui est le peuple. C’est le cas du rugby en Afrique du sud. Afin de mettre véritablement fin à l’apartheid, Nelson Mandela avait pensé de créer une équipe mixte noir et blanc de rugby. Cet acte politique avait facilité la fin de cette discrimination raciale dans ce pays.

Le champ d’affirmation de certains États

À travers le sport, les États dont autrefois étaient en dessous de la carte politique se sont vus remonter à la surface sur le plan géopolitique et même imposer leur marque dans le sport. C’est le cas avec le Qatar. Voici un État qui vivait autrefois en autarcie vu leur religion, ce dernier a pensé qu’il sorte de sa tanière et faire la découverte du nouveau monde. Et depuis quelques années, les riches du Qatar se sont lancés dans le sport comme le football. C’est le cas sur des nombreux clubs qui sont des propriétés de ces hommes d’affaires Qatariens à l’exemple de Paris Saint Germain.